New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

[ Partenaires ]

La petite représentation des femmes dans la cyber est une grande opportunité pour elles d’entrer dans un domaine avec une grave pénurie de main-d’œuvre. Selon le rapport Symantec et ISC2, il y a un million d’emplois en cybersécurité en 2016. Cela laisse une énorme marge de manœuvre pour que les femmes puissent entrer dans le marché en pleine croissance de la cybersécurité, qui devrait atteindre 170 milliards de dollars d’ici 2020.

De plus, il est évident que la diversité apporte de nombreux avantages. Ainsi les équipes qui comprennent des personnes ayant des compétences, des antécédents, des genres, des âges et des cultures différents sont plus susceptibles de produire des résultats robustes en matière de cybersécurité.

Dans ce contexte, la création de l’association du CErcle des Femmes de la CYberSécurité _ CEFCYS _   en début 2016 a pour principal objectif de promouvoir et faire progresser la présence et le leadership des femmes dans le domaine de la cybersécurité.

Le CEFCYS est une communauté d’engagement, d’encouragement et de soutien pour les femmes en cybersécurité. Il regroupe des femmes qui se soutiennent mutuellement à chaque étape de leur parcours professionnel. Qu’il s’agisse de la transition vers la cybersécurité, de l’entrée sur le terrain ou d’une expertise, notre ambitieux programme de mentoring tente à fournir des éléments de mise à niveaux techniques et des ateliers pratiques de premier ordre.

 

Nous œuvrons à la sensibilisation de l’importance et la nature de la carrière en cybersécurité. Nous espérons susciter l’intérêt des étudiantes à considérer la cybersécurité comme une option de carrière viable et prometteuse. Toute personne ou organisation intéressée à soutenir les efforts de recrutement et de promotion des femmes en cybersécurité est encouragée à y participer via un partenariat avec le CEFCYS.

Le CEFCYS se positionne aussi sur un terrain jusqu’à maintenant très peu couvert, il s’agit de la sensibilisation grand public à la cybersécurité, notamment avec la transition actuelle vers le TOUT digital. En tant que femmes et mères, nous sommes convaincues que la sensibilisation doit commencer dès le plus jeune âge et doit concerner aussi les personnes du 3ème âge.   La cybersécurité doit faire partie intégrante d’un programme de sensibilisation basé sur l’éducation avec un volet protection orientée grand public.

Nos adhérentes sont des RSSIs, des entrepreneuses ou des chefs d’entreprise, des commerciales, des avocates, des expertes techniques, des consultantes, des chefs de projets… et des femmes aspirant à travailler dans le domaine de la Cybersécurité.

Ainsi les objectifs du CEFCYS peuvent être résumés en 3 grands volets :

  • Sensibiliser le grand public et plus particulièrement les femmes, les entreprises, les partenaires éducatifs, les recruteurs à l’importance de la parité homme/femme et la diversité dans le domaine de la Cybersécurité et ainsi faire progresser la présence et l’impact des femmes
  • Valoriser et professionnaliser les compétences des femmes dans le domaine de la Cybersécurité via des groupes de travail, du mentorat, des publications de newsletters et de rapports…
  • Organiser des évènements et conférences rassemblant les femmes travaillant ou aspirant à contribuer dans le domaine de la Cybersécurité pour :
    • Favoriser les échanges, la collaboration et les retours d’expérience
    • Contribuer au développement du réseau des femmes travaillant ou aspirant à travailler dans la sécurité des systèmes d’information

La FIEEC rassemble 22 syndicats professionnels dans les secteurs industriels et technologiques de l’électricité,  de l’électronique, du numérique et des biens de consommation. Les secteurs qu’elle représente regroupent plus de 3000 entreprises, emploient près de 420 000 salariés et réalisent plus de 98 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 46 % à l’export.

A la source et au cœur de la transformation numérique, les groupements membres de la FIEEC (dont ACN, Gimélec, AFNUM, Tech in France, Ignes, Hexatrust, …) rassemblent les entreprises fournissant les technologies et les solutions de sécurité numérique (identité numérique, cybersécurité, traçabilité, sécurité physique/contrôle d’accès, vidéosurveillance,…), ainsi que les entreprises intégrant ces technologies et solutions dans leurs offres « smart » (smart grids, smart industry, smart building, smart city smart health, smart mobility, smart life,…).

Le CIGREF, est une association créée en 1970, qui regroupe près de 140 grandes entreprises et organismes français dans tous les secteurs d’activité. Sa gouvernance est assurée par 15 Administrateurs, et son activité est pilotée par une équipe de permanents.
Pour interpréter les transformations émergentes, le CIGREF a édité 3 ouvrages, fruits des travaux de sa Fondation de recherche, des réflexions conduites au sein de ses groupes de travail et de partage d’expériences des dirigeants de ses entreprises membres.

•        En 2010 : L’Entreprise numérique : quelle stratégie pour 2015 ?

•        En 2013 : Entreprises & Culture numérique

•        En 2014 : Entreprise 2020, enjeux et défis

Le CIGREF porte la conviction que « … le numérique est une chance pour le développement de l’économie française, les grandes entreprises étant au cœur de cette réussite… » et a pour mission de « Développer la capacité des grandes entreprises à intégrer et maîtriser le numérique ».
Le CIGREF est présidé depuis 2011 par Pascal BUFFARD.

Le CESIN (Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique) est une association loi 1901, créée en juillet 2012, regroupant plus de 200 RSSI ou faisant fonction de RSSI francophones et de tous secteurs d’activité, dont les objectifs sont la professionnalisation, la promotion et le partage autour de la Sécurité de l’Information et du Numérique.

Le CESIN est un lieu d’échange de connaissances et d’expériences qui permet la coopération entre experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique et entre ces experts et les pouvoirs publics ;

Le Club conduit des ateliers et groupes de travail, mène des actions de sensibilisation et de conseil, organise des congrès, colloques ou conférences ;

Il participe à des démarches nationales dont l’objet est la promotion de la Sécurité de l’Information et du Numérique. CESIN

http://www.cesin.fr

Mail : contact@cesin.fr

L’ISSA France est le 1er chapitre francophone européen de l’Information Systems Security Association (ISSA), lancée officiellement en juin 2012, à l’occasion de son 1er #SecurityTuesday.

Après l’Italie, l’Irlande, la Belgique, l’Espagne, la Roumanie… l’ISSA France, association loi 1901 à but non lucratif et non politique, a vu le jour grâce à la volonté de quatre trentenaires, ayant en commun, d’être des professionnels de la sécurité des systèmes d’Information (« SSI ») et en particulier, d’être issus de filières différentes, enrichissant ainsi par leur différence et leur complémentarité la potentialité du groupe : deux sont issus d’une filière technique, le troisième, d’une filière davantage fonctionnelle, et le quatrième d’une filière juridique – marquant ainsi l’ISSA France d’une empreinte toute particulière : celle de la pluridisciplinarité.

L’ISSA France organise une fois par mois les #SecurityTuesday, afin de réunir ses membres et sympathisants autour d’une réflexion commune.

Ses valeurs sont l’Interdisciplinarité, le partage et la convivialité.

L’idée de créer une association a germée lors d’une rencontre entre acteurs de la sécurité de l’information de la région Nord Pas de Calais : Pierre Calais (NETASQ), Joseph Graceffa (ADVENS), et Thierry Servais (Président du CLUSIR INFONORD) car la région ne manque pas d’acteurs et d’atouts dans ce domaine.Créatrice de valeur-ajoutée, cette fédération des acteurs régionaux se positionne sur le lancement de projets concrets, de façon à être complémentaire avec les différents groupes de réflexion existant sur le Nord-Pas de Calais.

Par l’interconnexion des prestataires et éditeurs, nous souhaitons stimuler le marché en créant une pépinière d’idée qui débouchera sur le lancement de projets concrets adaptés au marché.

Ces projets seront proposés pour être développés dans un mode coopératif par une ou plusieurs entreprises de la région.

Les objectifs de l’association sont de :

– rassembler les acteurs de l’offre, de la demande, de la recherche et des institutions, autour des problématiques liées à la sécurité des systèmes d’information

– détecter et recueillir les besoins des entreprises

– mettre en commun ces compétences dans des démarches de Recherche & Développement conjointe afin d’anticiper les futurs challenges en matière de protection des systèmes d’information.

Ces objectifs sont en parfaite adéquation avec les objectifs du pôle d’excellence ubiquitaire sur le co-design en Nord Pas De Calais. Co-design qui consiste à soutenir et aider à l’émergence de groupes de réflexion (ou « Créative Groupe ») sur des thématiques prioritaires.

L’OWASP (Open Web Application Security Project) est une organisation communautaire mondiale ouverte et indépendante. Elle a pour objectif d’organiser, promouvoir, développer et maintenir des applications sûres. Tous les projets et manifestations de l’OWASP sont libres et ouverts aux personnes intéressées par la sécurité des applications Web.

L’OWASP est une organisation d’un nouveau genre, sa liberté par rapport aux influences commerciales lui permettant de fournir des informations pratiques et non influencées concernant la sécurité des applications Web. L’OWASP n’est liée à aucune société commerciale, bien qu’elle puisse fournir des informations à propos des technologies de ces dernières sociétés. Comme beaucoup d’organisations Open Source, l’OWASP produit différents contenus et outils dans un esprit collaboratif et ouvert.

L’OWASP est dirigée par un bureau composé d’experts dans leur domaine respectif et permettant de couvrir tous les aspects de la sécurité Applicative (Education, Technique, Juridique, ….). Une fondation américaine permet de récolter des fonds alimentant les programmes de recherches sponsorisés par l’OWASP.

L’OWASP organise chaque année plusieurs conférences sur le thème de la sécurité applicative. La dernière vient d’avoir lieu au Portugal du 3 au 7 novembre 2008. Ces conférences sont le moment de démontrer des concepts et de présenter des projets, tout comme former aux dernières techniques. Le contenu de l’OWASP est utilisé ou cité comme référentiel de bonnes pratiques par de nombreux organismes : ‐ Federal Trade Commission (US Gov), ‐ US Defense Information Systems Agency ‐ VISA (Cardholder Information Security Program) – PCI/DSS, ‐ Le NIST, ‐ des opérateurs télécoms français, ‐ le groupe Accor, ‐ le ministère de l’Intérieur, ‐ des banques et assureurs français, ‐ Microsoft, Google, Yahoo, ….

La problématique de la sécurité applicative

La sécurité n’est pas un évènement ponctuel. Sécuriser un code juste une fois ne suffit pas. Une démarche de programmation sécurisée doit composer avec toutes les étapes du cycle de vie d’un programme. Les applications web sécurisées sont seulement possibles quand un SDLC (i.e. Software Development Life Cycle) sécurisé est utilisé.

Les programmes sûrs sont sécurisés par conception, pendant le développement et par défaut. Il y a au moins 300 problèmes affectant l’ensemble de la sécurité d’une application web. Ces 300 problèmes sont détaillés dans le Guide de l’OWASP, lecture essentielle et indispensable à toute personne développant des applications web aujourd’hui.

www.owasp.org

L’Observatoire de la sécurité des systèmes d’information et des réseaux (OSSIR) est une association à but non lucratif (loi de 1901) existant depuis 1996 qui regroupe les utilisateurs intéressés par la sécurité des systèmes d’information et des réseaux.

L’association comprend actuellement quatre groupes de travail et un groupe de réflexion qui organisent des réunions périodiques.

Chaque année, l’association organise la Journée de la Sécurité des Systèmes d’Information ou JSSI. En 2011 cette journée se déroulera le 22 mars.

L’OSSIR sponsorise la participation à des conférences sous réserve que le participant fasse un compte-rendu au groupe.

http://www.ossir.org

Directrice des Relations extérieures du Medef Ouest Parisien, beatrice.laurent@girop92.com, tél : 01 41 37 82 05

Le Club27001 est association « loi 1901 ». Pour conserver, maintenir, son indépendance et nous permettre d’organiser la vie de votre club, ainsi que l’événement annuel dédié à la norme.

Notre objectif : maintenir la qualité des échanges et les retours d’expérience entre nos membres.

Notre projet : pouvoir continuer à créer de réels événements de qualité, nous permettre de fédérer, rassembler, unir les défenseurs et praticiens de la norme en Europe.

Adhérer au Club27001 c’est montrer votre engagement à votre Club. Nous avons voulu au travers du montant des cotisations montrer l’attachement et la reconnaissance à celui-ci, et de bénéficier de retours sur les travaux produits, ainsi que votre participation à notre événement annuel dédié à l’ISO 2700x.

Pour conclure et au nom du conseil d’administration, je rappellerai que pour continuer à exister, notre association a besoin de votre confiance et de votre soutien, de votre engagement dans nos travaux, nos réflexions. En adhérant vous deviendrez partie prenante des projets de l’association.

Le montant de cette cotisation a été fixé à 270 euros pour les sociétés, et 27 euros pour les particuliers, ainsi que cela a été fixé lors de notre conseil du Bureau de l’Association du 11 juin 2009.

Vous pouvez envoyer un chèque à l’ordre de « Club 27001 » à l’adresse de l’association.

Ce contenu a été publié dans AssociationsNos Partenaires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Forum ATENA est une association regroupant des entreprises et des personnes œuvrant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ce domaine couvre l’ensemble de la chaîne de valeur des nouvelles technologies de l’information et des communications.

Concrètement, Forum ATENA a pour objet :

o de favoriser la promotion, la conception, la production, la diffusion au niveau national et international de services et de solutions liées directement ou indirectement aux nouvelles technologies de l’information et de la communication,

o de représenter ses membres dans ses relations avec les associations professionnelles du secteur, les pouvoirs publics, les régulateurs du secteur et les instances communautaires et dans ce cadre, d’être habilité à traiter au nom de ses membres,

o d’étudier et de défendre des intérêts économiques, industriels et commerciaux de ses membres, et de traiter leurs problèmes communs.

L’atelier sécurité de Forum ATENA s’est ainsi créé tout naturellement pour évangéliser celles et ceux qui désirent mieux appréhender ou approfondir leurs connaissances sur ce monde encore mystérieux de la cybercriminalité et connaître les contre-mesures à mettre en place pour que le business puisse se faire en toute sérénité. Nous sommes nombreux déjà à vouloir partager avec vous nos expériences, notre savoir-faire et tirer parti de la connaissance du plus grand nombre, au bénéfice de chacun.

Citons, comme activités présentes, l’organisation de grands événements qui réunissent entre 100 et 200 participants, ou plus, et accueillent comme intervenants les personnalités les plus compétentes sur les divers sujets choisis. Notre prochain événement, fin janvier 2010, portera sur le thème général « Internet du futur, Internet des objets : les architectures résilientes des réseaux de demain » et se fera dans une Grande Ecole d’Ingénieur à Paris.

Gérard Peliks
gerard.peliks@eads.com
Président de l’atelier sécurité de Forum ATENA
www.forumatena.org

Le CLUSIF (Club de la Sécurité de l’Information Français) est un club professionnel, constitué en association indépendante, ouvert à toute entreprise ou collectivité. Il accueille des utilisateurs et des offreurs issus de tous les secteurs d’activité de l’économie.

La finalité du CLUSIF est d’agir pour la sécurité de l’information, facteur de pérennité des entreprises et des collectivités publiques. Il entend ainsi sensibiliser tous les acteurs en intégrant une dimension transversale dans ses groupes de réflexion : management des risques, droit, intelligence économique …

Les groupes de travail traitent de thématiques variées en fonction de l’actualité, des besoins des membres…

Le CLUSIF a des relais régionaux, les CLUSIR et des partenaires européens, les CLUSI.

www.clusif.fr

L’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel www.afcdp.net), créée en 2004, dans le contexte de la modification de la Loi Informatique & Libertés, regroupe tous les professionnels intéressés par la protection des données à caractère personnel et la conformité à cette loi, largement au-delà des seuls Correspondants Informatique et Libertés désignés auprès de la CNIL.

Notre objectif principal ? Faire d’une « fonction » (celle de « Correspondant à la protection des données à caractère personnel » ou CIL) un métier à part entière.

Avec plus de 500 membres et en quelques années notre association s’est d’ailleurs positionnée comme représentative du métier : sa récente audition devant le Sénat dans le cadre de l’étude de la proposition de Loi Détraigne-Escoffier et sa participation aux travaux initiés par la Secrétaire d’Etat Mme Nathalie Kosciusko-Morizet sur le « droit à l’oubli » le montrent.

L’AFCDP rassemble largement. La richesse de l’association réside – entre autres – dans la diversité des profils des adhérents : RSSI et experts en sécurité, Correspondants Informatique & Libertés, délégués à la protection des données, juristes et avocats, spécialistes des ressources humaines, informaticiens, professionnels du marketing et du e-commerce, qualiticiens, consultants, universitaires et étudiants.

Le Conseil d’administration est composé principalement de CIL de grandes entités (AG2R La Mondiale, Notariat, Essec, RATP, Casino, Areva, Groupama, La Poste, Banque de France, etc.)

Quelques membres de l’AFCDP : Sénat, 3 Suisses, Accor, Adecco, AG2R La Mondiale, AXA, BP France, Carrefour, Cecurity.com, Communauté de communes de Saint-Lô, Conseil Général de Seine-Maritime, CCIP, Crédit Immobilier de France, EADS Defence & Security, Ecole Polytechnique, Fédération Nationale des Tiers de Confiance, France Telecom, IBM France, Groupe Casino, Legrand, Lyonnaise des Eaux, la Halde, Malakoff Mederic, Michelin, La Poste, Port autonome de Dunkerque, RATP, Région Ile de France, Région Haute Normandie, SNCF, Ville de Paris, Sénat, Total…

Plusieurs groupes de travail participent de l’activité de l’association, notamment Cybersurveillance, Contrôle de la CNIL, Données de santé, Durée de conservation…

Sans surprise les RSSI sont nombreux à participer au groupe « Notification des atteintes aux traitements de données personnelles », le CIL jouant un rôle pivot sur ce sujet. C’est d’ailleurs l’AFCDP qui a organisé la première conférence sur le sujet, au palais du Luxembourg et l’association sera sans doute à nouveau auditionnée par les parlementaires.

Ces groupes de réflexion produisent de nombreux documents, dont « Référentiel des outils d’anonymisation », « L’un de nos collaborateurs vient de quitter l’entreprise : que faire de sa boîte aux lettres électronique ? » ou « Zone de Libre Commentaire : Danger ! ».

L’AFCDP organise quatre types de manifestation au cours de l’année : les Universités du Correspondant Informatique et Libertés, les Assises du Correspondant Informatique et Libertés, les Petits-déjeuners Débats et les rencontres mensuelles (à Paris et en Régions). Les premières Assises du Correspondant Informatique & Libertés se sont tenues en avril 2005, à l’Ecole de la Magistrature, en présence du Président de la CNIL, Monsieur Alex Türk.

Valeur rendue aux Membres : L’AFCDP, c’est avant tout un formidable lieu d’échanges : chaque mois des membres de l’association se retrouvent pour débattre et partager questions, difficultés rencontrées, expériences et solutions, le temps d’un déjeuner.

La lettre d’informations mensuelle et la partie privée du site Web de l’association permettent aussi aux membres d’effectuer leur veille permanente : revue de presse, bibliographie, décisions de la CNIL, jurisprudences, séminaires…

La qualité de membre se traduit également par des conditions privilégiées concédées par les partenaires de l’AFCDP (dont réductions sur conférences et formations).

Quelques témoignages de Membres :

« L’AFCDP permet aux RSSI d’élaborer leur politique de Protection des données et confidentialité des informations relatives à la vie privée telle que le prévoit l’ISO 27002 »
« Je pense avoir gagné plusieurs semaines de travail grâce aux synthèses et aux échanges dans le cadre de l’AFCDP »
« L’AFCDP permet aux CIL d’échanger leurs « best practices » : la CNIL peut apporter la théorie, mais rien ne remplace les échanges entre professionnels ! »
« Cette association est donc indispensable pour qui veut remplir avec professionnalisme sa mission »
« A elle seule, la lettre d’informations de l’AFCDP vaut largement le coût de l’adhésion ! »

Pour en savoir plus et nous rejoindre : www.afcdp.net

Créée en 1928, l’Amicale des officiers de réserve des sections du Chiffre (AORSC) de l’Armée de Terre s’est ouverte au fil des ans, d’abord aux officiers de l’Armée de l’Air, puis à l’ensemble des Armées, aux sous-officiers et officiers mariniers, aux chiffreurs des administrations civiles de l’État, enfin aux personnels œuvrant pour les chiffres gouvernementaux. Elle a pris en 1948 le nom d’Amicale puis ultérieurement d’Association des Réservistes du Chiffre (A.R.C).

Plus récemment, l’évolution des techniques de transmission et de chiffrement l’a amenée à s’ouvrir aux personnels exerçant ou ayant exercé une fonction technique, scientifique ou administrative dans le domaine du Chiffre et de la Sécurité de l’Information.

L’A.R.C est ainsi devenue en 1991 l’Association des Réservistes du Chiffre et de la Sécurité de l’Information et a pris officiellement en 1995 l’appellation A.R.C.S.I. Si l’association a tenu à conserver son appellation historique, et notamment le terme de réserviste, c’est d’une part en respect de ses origines et de ceux qui l’ont créée, d’autre part, parce que, après être quelque peu tombé en désuétude, le terme  » réserviste  » redevient valorisant, la  » Réserve  » ayant été profondément réformée avec la professionnalisation des armées.

L’ARCSI recèle d’ailleurs en son sein une somme considérable de talents et de compétences susceptibles de se mobiliser le cas échéant au service du pays.

L’ARCSI entend donc conserver son lien privilégié avec le Ministère de la Défense tout en s’ouvrant à tous les milieux professionnels, publics et privés, ayant à traiter de la protection des systèmes d’information et participant directement ou indirectement à la défense de notre pays et de son patrimoine.

Les 270 membres de l’ARCSI fêteront, en 2010, le 82ème anniversaire de leur association.

BUTS :

► Privilégier les liens de camaraderie et d’amitié de manière à développer l’esprit de corps propre à l’Association.
► Approfondir et diffuser la connaissance historique du domaine et en assurer la pérennité.
► Permettre à chacun de tenir à jour et de perfectionner ses connaissances en cryptographie et en sécurité des systèmes d’information.
► Examiner les impacts sociologiques et les implications juridiques des évolutions techniques.
► Communiquer à son environnement l’esprit qui anime ses membres.
► S’exprimer, le cas échéant, sur les questions touchant à son domaine.

ACTIVITÉS :

Pour atteindre ces buts, l’A.R.C.S.I. :
* organise des activités périodiques :
► un dîner traditionnel au mois de janvier en région parisienne,
► un congrès de printemps sur deux jours alternativement à Paris et en province,
► un colloque d’une journée organisé tous les deux ans autour d’un thème donné.
Ex. : Avril 2006, « le Coffre fort électronique du citoyen » Octobre 2008, « Cryptographie d’hier et d’aujourd’hui »
* publie, afin de favoriser la communication au sein de l’Association, un

Bulletin annuel présentant :

► des études historiques et anecdotiques,
► des études techniques et scientifiques,
► des études de décryptement des chiffres anciens,
► des décryptements étrangers mettant en lumière les techniques utilisées,
► des exposés sur des questions relevant des activités cryptologiques,
► des articles de fond et de vulgarisation sur les techniques de sécurité de l’information.

En outre, ce bulletin relate les comptes-rendus des assemblées générales. L’ARCSI publie également des N° spéciaux sur des sujets particuliers : Ex :  » La cryptologie dans l’Histoire  » de Patrick Hébrard,  » l’Histoire de la machine Myosotis  » par Gilles Ruggiu et « Les décryptements des machines Enigma allemandes » par le Général Louis Ribadeau Dumas.

L’ARCSI mettra prochainement sur son site WEB un certain nombre de textes et de documents pouvant présenter de l’intérêt pour un public élargi et passionné par la cryptologie.

► Pour nous rejoindre :

Pour adhérer à l’ARCSI : adresser par courrier électronique au Président ou au secrétariat, une demande d’adhésion accompagnée d’un CV faisant apparaître l’activité exercée en sécurité des systèmes d’information ainsi qu’une courte lettre de motivation. Les nouveaux adhérents sont parrainés par un membre de l’ARCSI qui présente leur candidature au conseil d’administration.

Président :
Général (2S) Jean-Louis DESVIGNES
Jean-louis.desvignes@arcsi.fr

Secrétaire général :
Jean-Marc LALOY
Jean-marc.laloy@arcsi.fr

Association régie par la loi de 1901
N° SIRET : 511 069 569 00016

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) est l’autorité nationale en matière de défense et de sécurité des systèmes d’information. L’ANSSI a organisé son cœur de métier notamment pour réagir face à la menace, développer des produits de très haut niveau de sécurité à usage gouvernemental, informer et conseiller, former le personnel de l’État et labelliser des produits et services de confiance.

Or derrière la simplicité apparente de la définition se cache une réalité de vaste ampleur puisque les systèmes d’information sont non seulement omniprésents, mais en pleine expansion dans le monde interconnecté qu’est le nôtre. Pour la seule année 2014, deux nouvelles priorités se sont ainsi ajoutées pour répondre aux nouvelles menaces et aux nouveaux enjeux de la SSI. Dans le cadre de la Loi de programmation militaire (LPM), l’ANSSI travaille actuellement à la mise en œuvre de l’article 22 ayant trait à la sécurité des SI des opérateurs d’importance vitale (OIV). Et elle participe activement au développement de l’industrie française de la cybersécurité, notamment dans le cadre de la Nouvelle France industrielle et de son plan dédié à la cybersécurité. Forte de près de 400 agents fin 2014, l’ANSSI recrute sur des profils d’experts très variés pour répondre au large éventail de ses missions.

La Délégation Générale du Québec accompagne les entreprises québécoises dans leurs actions sur le marché français. Elle accompagne aussi les entreprises françaises sur le marché québécois dans leurs recherches de partenaires technologiques et industriels.

Au sein du service économique, Eric Duflos est plus particulièrement en charge des secteurs : aéronautique, informatique, défense et sécurité.

Eric Duflos
Attaché Affaires Economiques
Délégation générale du Québec
66 rue Pergolèse
75116 Paris
Tél : 01 40 67 85 82
Fax : 01 40 67 85 89

Abonnez vous à notre bulletin économique

Depuis le 01/09/2009, « SECURITY DEFENSE Business Review » est la lettre d’information en français qui couvre les sujets du continuum Défense et Sécurité. Elle s’adresse aux dirigeants et aux responsables opérationnels des entreprises privées ou publiques, aux élus, et aux décideurs des administrations et des établissements mixtes. C’est une lettre électronique confidentielle, bimensuelle, envoyée le premier et le troisième mardi du mois (22 numéros par an). « SECURITY DEFENSE Business Review » aborde des sujets liés aux moyens de sûreté, à la vie des industries de Défense et de Sécurité, à la géopolitique et à la géostratégie, à la lutte contre les terrorismes, à l’intelligence économique, à la cybersécurité, à la recherche dans les domaines du C4i, à la protection des moyens de transport, au Crime organisé et au narcotrafic, etc. Sur notre site web http://www.securitydefensebusinessreview.com vous pourrez prendre connaissance des modalités d’abonnement et télécharger gratuitement 3 exemplaires de la lettre SDBR.

Le magazine, les newsletters, le site web proposent des informations, dossiers, témoignages sur tous les aspects de l’IT. Les problématiques d’infrastructure et de sécurité sont permanents .

Le site Solutions IT informe les responsables IT mais aussi les dirigeants d’entreprise et les responsables métier.

www.solutionsit.fr

Global Security Mag est un magazine trimestriel et un site Internet d’information en français et anglais destiné aux professionnels de la sécurité logique et physique : RSSI, Risk Manager, DSI, administrateurs réseaux – Télécom – sécurité…

Notre magazine trimestriel propose dans chaque numéro des dossiers réalisés en collaboration avec les meilleurs experts du monde de la sécurité. www.globalsecuritymag.fr et www.globalsecuritymag.com est un fil d’informations continu gratuit en français et en anglais sur la sécurité logique et physique et le stockage, archivage, dématérialisation.

Ce contenu a été publié dans Nos PartenairesPresse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.